Béranger : arbres et tramway, même combat !

Pour l’ADTT , tram et arbres contribuent à rendre la ville plus agréable, notamment en réduisant la pollution automobile. Certains opposants au tramway arguent pourtant que celui-ci va défigurer le boulevard. A cela, nous répondons avec une photo qui montre toute la place que prend l’automobile, et avec un chiffre : En additionnant stationnements et voies de circulation, les voitures, camions et bus occupent 8 files !

Une image peu attrayante du boulevard Béranger, côté sud

Nous avons la conviction que le projet de tramway est l’occasion d’embellir cet axe majeur du centre-ville. Souvenons-nous de ce qu’était la rue Nationale, polluée et bruyante, avant d’être réservée aux piétons et au tramway ! Que ne disait-on alors : on ne pourrait plus aller en ville, les commerces péricliteraient, etc ! 

Aujourd’hui, le tramway n’est pas l’ennemi des arbres, et il ne s’agit pas de choisir l’un ou l’autre, de façon binaire. La situation est plus complexe. Il y a trop de voitures en centre-ville et, comme toutes les métropoles, Tours doit faire sa mue pour redevenir respirable et agréable. Malheureusement certains arbres devront être abattus, car ils se trouvent au milieu des places de stationnement en épi, et sont trop proches des futures voies du tram (voir photo ci-dessous). On ne parle ici que de 13 arbres au nord du mail, sur un total de 190 sur tout le boulevard. Certes, il est toujours regrettable de devoir supprimer de tels arbres, mais la raison en est légitime, et ils seront très largement compensés. D’ailleurs, sur le mail, certains espaces sont libres pour ajouter quelques arbres supplémentaires.

Quelques arbres subsistent au milieu des places de stationnement et pourraient gêner le tramway

Les études comparées avec un tracé par le boulevard Jean Royer avaient démontré que le passage par Béranger de la deuxième ligne de tramway répondra aux besoins de nombreux usagers pour rejoindre lieux de travail ou d’études, centres administratifs, ainsi que nombre de services et commerces. Actuellement, ce sont quelques 634 services de bus (8 lignes), dont une majorité de bus articulés, qui empruntent chaque jour de semaine le boulevard Béranger, et qui seront donc remplacés en grande partie par le tramway. De plus, des usagers, jadis automobilistes, seront attirés par les temps de parcours et le confort du tram et par le fait de pouvoir se passer de parkings, d’où une réduction de la circulation automobile et donc une amélioration de la qualité de l’air. Les études sont en effet formelles, dans toutes les villes où il est mis en service, le tramway permet de réduire rapidement et fortement la pollution.

628 bus empruntent le boulevard chaque jour de semaine entre 6h et 21h, soit un toutes les 86 secondes

Pour les autres arbres du boulevard Béranger, il est tout à fait possible de ne pas passer trop près des troncs de façon à ne pas endommager irrémédiablement le système racinaire. Le choix a été fait de lancer des études pour mettre les deux voies de tramway au nord du mail. L’ADTT propose d’étudier également la pose des voies de tram au sud du mail, en les tenant à bonne distance grâce à une double voie pour les vélos, puisque le côté sud du mail est nettement plus large.
Des situations semblables existent, par exemple à Bordeaux ou bien à Strasbourg, où tram et arbres anciens cohabitent fort bien. (photo ci-dessous). Enfin, cette profonde mue du boulevard permettra d’embellir le mail, qui pourra toujours accueillir les marchés. Les vélos auront leurs voies dédiées, et ne circuleront plus sur le mail comme c’est le cas actuellement.

boulevard de la Victoire à Strasbourg

Des précautions seront bien sûr à prendre, à Tours comme ailleurs, pour éviter la transmission de maladies (particulièrement le chancre coloré) aux arbres existants, à l’occasion des travaux. Il faudra s’assurer du nettoyage et de la désinfection avec les produits fongicides autorisés de l’ensemble des outils et engins au commencement et à la fin des travaux sur chaque site.

Le défi climatique est tel que nous devons prendre des mesures structurantes pour nos villes, et notamment pour réduire l’emprise de l’automobile. Le tramway répond à cet enjeu, les arbres aussi.

Le marché aux fleurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s