étoile ferroviaire : perspectives et illusions

Le débat actuel sur la ligne B du tramway sur la métropole de Tours val de Loire a pu relancer des idées sur ce qu’il conviendrait de faire de l’étoile ferroviaire de Tours St Pierre. L’idée d’un tram-train sur le réseau ferré de cette étoile est mise en perspective comme un projet à long terme.

L’étoile ferroviaire de Tours St Pierre c’est aujourd’hui 10 branches, si on inclut les lignes à grande vitesse Paris-Montparnasse-Tours et Tours-Bordeaux.

Le « cœur » de l’Etoile est caractérisé par une gare en cul de sac, Tours, qui est origine-terminus de tous les TER, et de nombreux TGV et Intercités. Son exploitation est complexe avec trois provenances-destinations, des voies de longueurs différentes et des cisaillements à niveau. Tous les trains de voyageurs passant par St Pierre y marquent l’arrêt, certains continuant vers Nantes sans desservir Tours. Depuis la suppression des navettes, le service entre Tours et St Pierre est assuré par les trains TER, subsistent cependant quelques navettes. A noter que cette relation est accessible aux abonnés Fil Bleu.

Le service quotidien assuré sur les lignes classiques comporte également des trains de Fret sur les lignes de Vendôme, Château du Loir, Nantes, Loches jusqu’à Reignac, Vierzon, Blois. S’il a perdu son caractère de triage, l’ensemble ferroviaire de St Pierre reste un relais et un lieu de garage important. Le dépôt et l’Établissement du matériel génèrent un nombre important de mouvements.

Dans l’ensemble ferroviaire le trafic est assuré par 4 postes d’aiguillage de conception ancienne (électromécaniques ou poste à relais électriques). Un programme de modernisation et d’informatisation existe. Les lignes de Vendôme, Chinon Loches sont à voie unique et traction thermique, comme Le Mans mais qui est à double voie. Les électrifications sont en 1500 volts continu ou 25000 Volts alternatif pour les plus récentes. Tout le nœud ferroviaire de Tours est en 1500 volts. La maintenance et la régénération des lignes et postes est de la responsabilité de SNCF Réseau. Les matériels sont thermiques ou électriques mono-tension ou bi-tension, voire bi-mode.

Les acteurs définissant le service sont : l’autorité organisatrice du service ferroviaire régional (TER) qui est la région Centre val de Loire. C’est l’AOM, autrement dit le maître d’ouvrage de ce service ferroviaire. La région est en train de contractualiser avec SNCF Mobilités le renouvellement de la Convention « TER », qui n’ouvrira pas ce service à la concurrence, à la différence d’autres régions. Mais des circulations de compagnies privées pourraient traverser la région (cf. demande de Rail Coop). La région finance le service assuré et rénove ou remplace le matériel. L’investissement et l’exploitation représentent un budget annuel de près de 450 millions d’euros. SNCF Réseau accorde les sillons (créneaux horaires). Par ligne et sur le nœud ferroviaire les horaires sont la synthèse des demandes de FRET, TGV, Intercités et TER. L’heure de passage d’un TGV Bordeaux-Strasbourg par St Pierre des Corps est conditionnée par son inscription sur les différentes lignes et dans les différentes Étoiles ferroviaires traversées.

L’Étoile ferroviaire apparaît comme une évidente solution aux besoins de mobilité croissante des habitants de la métropole, de ses couronnes et des territoires ruraux environnants correspondant au bassin de vie. Le ferroviaire est une réponse efficace aux problèmes de dérèglement climatique.

Des perspectives existent pour augmenter l’utilisation du mode, la fréquence des dessertes, leur amplitude journalière, leur offre de week-end. SNCF Réseau a publié en mars 2020 un schéma directeur pour les « Étoiles ferroviaires et service express métropolitains (SEM) ». L’Étoile de Tours fait partie de ce schéma. Une étude d’opportunité et de faisabilité d’un SEM a été lancée fin 2019. Signalons également le schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) qui précise pour la région la stratégie et les objectifs. La réouverture au service voyageur de Châteauroux- Tours figure avec d’autres lignes dans le SRADDET.

Quelles sont les pistes pour l’aire urbaine de Tours?

  • Réactivation d’arrêts fermés à l’entrée dans la Métropole.par exemple : Fondettes-St Cyr et la Ville aux Dames, voire création d’arrêt au croisement des lignes de Tramway, de bus et de trains (Verdun)
  • Études de diamétralisation des dessertes, extension des heures de service, service incitatif du week-end,…
  • Cadencement horaire rigoureux,
  • Coordination avec l’autre AOM qu’est la Métropole pour les correspondances tram, bus aux points de contacts des réseaux ferroviaires et urbains-périurbains.
  • Réalisation d’une tarification unique ou d’un support commun pour favoriser l’intermodalité.
  • Étudier l’utilisation de la plate-forme ferroviaire disponible entre les gares de Tours et St Pierre pour une troisième ligne de tram ou un transport ferroviaire automatique.

L’absence de concertation des usagers est une caractéristique des modalités de définition du service en région Centre Val de Loire. Les comités de lignes que le CESER préconise de remettre en place sous la forme de comité d’usagers ne fonctionnent plus depuis plusieurs années.

Tramway, trains et tram-train ont en commun l’écartement des rails (1,435m). Mais le mode de traction du train Électrique 1500 Volts ou 25 000 Volts diffère de celui du tramway (750 Volts). Pour circuler sur un réseau emprunté par des trains, un mobile ferroviaire doit satisfaire à des conditions techniques, notamment « crash-test » lui permettant de résister à des chocs en cas d’accident ferroviaire. Un tram-train est donc beaucoup plus lourd qu’un tram urbain. On parle de Tram-train lorsque le tramway s’engage sur le réseau ferré classique après avoir circulé sur le réseau tramway. A Lyon ou à Nantes, si on parle de tram-train, il s’agit plutôt de trains légers circulant uniquement sur le réseau SNCF.

A ce jour, aucune évolution des réseaux ferrés et tramways n’est prévue par les autorités organisatrices (AOM) région Centre Val de Loire et Métropole Tours Val de Loire. Les régénérations de lignes sont réalisées pour des trains ou automotrices classiques. Les matériels en cours de commande sur le réseau SNCF ou sur le réseau tramway ne sont pas prévus pour passer d’un réseau à l’autre. En France, à notre connaissance seul le tram-train de Mulhouse à Thann circule à la fois sur les 2 types d’infrastructures qui ont été soit rénovée (train) soit réalisée (tram) en prenant en compte les différents paramètres du matériel Tram-train.

Donc si des perspectives existent en Touraine pour développer le transport collectif, celles-ci doivent s’inscrire en cohérence avec les schémas directeurs existants et sans faire miroiter des solutions techniques inadaptées aux caractéristiques locales actuelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s